Vous lisez:

HITZA#1 : UNE AUTRE POLITIQUE TOURISTIQUE EST POSSIBLE !

HITZA#1 : UNE AUTRE POLITIQUE TOURISTIQUE EST POSSIBLE !

Le CDPB crée un nouvel espace d’expression en partenariat avec Mediabask : des tribunes tous les deux mois pour donner les grands messages de l’un de ses derniers travaux. Le premier numéro d’HITZA, consacré à l’avenir du tourisme, est paru dans l’édition papier de Mediabask du 8 décembre 2022.

Une autre politique touristique est possible ! 

Le Conseil de développement du Pays Basque (CDPB) a adopté un Avis au printemps dernier sur l’avenir du tourisme pour qu’il soit « l’affaire de tous » ! Alors que la Communauté d’Agglomération va prochainement adopter son Schéma stratégique, il rappelle les grandes idées puisées auprès de 200 participant·es aux différents ateliers organisés entre 2021 et 2022.

En seulement 50 ans, le Pays Basque est passé d’un haut potentiel touristique à une sur-fréquentation, et aujourd’hui une destination sur-attractive. Avec l’arrivée de la CAPB une inflexion du modèle actuel est attendue : aller vers un tourisme responsable qui profite réellement au territoire et qui répond aux attentes de la société basque.

Cette bascule se résume à quelques messages clés :

  • passer d’un tourisme subi à un tourisme choisi.
  • passer d’un tourisme massif en été à un tourisme 4 saisons, s’appuyant sur les richesses naturelles et culturelles.
  • mettre l’activité touristique au service du développement économique, social et culturel du Pays Basque.
  • passer d’une politique de réponse aux clientèles à une politique d’accueil et d’offre qualitatives.
  • développer un tourisme rural, là où il est peu développé.
  • unifier la promotion touristique pour que le territoire ne parle que d’une seule voix..

Aujourd’hui, le tourisme en Pays Basque attire sa clientèle en proposant des offres qui cherchent à répondre aux attentes supposées des touristes, et n’hésite pas à jouer la carte du folklore. Pour sortir de cette impasse, il s’agit d’inventer un nouveau rapport entre le territoire et ses visiteur·euses, en replaçant les habitant·es et les acteur·rices locaux·ales au cœur d’une stratégie d’accueil. Accueillir pour permettre la découverte de la réalité du territoire, de son identité, vivante et créative.

De nouvelles offres devront être conçues entre les professionnel·les du tourisme et les acteur·rices socio-économiques de tous les secteurs en impliquant les habitant·es, associations, qui pourront devenir les ambassadeur·rices de leur territoire et d’un tourisme authentique.

C’est aussi, une nouvelle politique de promotion à engager, tournant amorcé par l’Office de tourisme Pays Basque, autour d’un nouveau discours en phase avec le territoire vécu, réel. Un récit territorial à construire le plus collectivement possible pour qu’il soit approprié par le plus grand nombre et par les habitant·es du territoire en premier lieu !

Le CDPB propose d’aller vers un aménagement touristique différencié du territoire pour dé(sa)ménager la côte, ménager la montagne, aménager les autres territoires. Certains territoires sont à développer comme Nive-Adour, Bidache, Amikuze, Basse-Soule. D’autres attendent davantage de régulation : accès en transport en commun des grands sites, limitation des jauges…

Si le tourisme doit opérer sa transition il doit le faire au plan écologique, énergétique, mais aussi culturel et social. Le secteur est de plus en plus délaissé par des salarié·es qui ne se sentent pas assez payé·es et qui ne trouvent plus de logement. Il faut aussi mettre sur la table le tourisme social qui tend à disparaître, alors qu’il a démocratisé l’accès aux vacances pour tou·tes et favorisé la mixité sociale. Devons-nous nous résoudre à n’être qu’une « destination de riches » ?

Le développement du Pays Basque est un atout pour le tourisme ! C’est parce que le territoire s’organise, notamment à travers l’action de l’agglomération, pour disposer d’une offre de transport publique digne ce nom qu’il sera aussi visité en bus et en train. La vitalité culturelle, l’entretien d’une montagne vivante sont aussi le gage d’un tourisme qualitatif.

Les conditions d’une nouvelle politique touristique passent à la fois par une approche transversale des politiques publiques et par une nécessaire clarification de la gouvernance institutionnelle, le tourisme étant une compétence partagée (CAPB, Département, Région, communes). Seule l’échelle Pays Basque peut harmoniser les stratégies de promotion et de montée en compétences des professionnel·les.

Le CDPB invite les décideur·euses politiques à travailler ensemble, à mutualiser leurs outils, plutôt que de perpétuer des concurrences institutionnelles qui desservent le Pays Basque et ses habitant·es.

Partager ces Articles
Faîtes votre recherche puis appuyez sur "entrée"