Conseil de Développement du Pays Basque

CONCERTATION AU SYNDICAT DES MOBILITES

CONCERTATION AU SYNDICAT DES MOBILITES

Prévue par la loi, chaque autorité organisatrice des mobilités doit associer des partenaires de la société civile à ses décisions. C’est ici le Syndicat des mobilités Pays Basque Adour qui pilote la politique de mobilité pour le compte de l’Agglomération et des communes du Seignanx adhérentes. Ce mercredi 7 mars, le Syndicat installait le Comité des partenaires où le Conseil de développement du Pays Basque compte 4 places. Ce Comité réunit une à trois fois par an rend des avis consultatifs sur les principaux projets du Syndicat. Ces Avis sont transmis aux élus du Syndicat qui arbitrent l’ensemble des décisions.

Au menu du Comité des partenaires: la première phase de la nouvelle ligne T2 (Tram’bus), l’uniformisation de la politique tarifaire, les recettes du syndicat avec un débat sur le versement mobilité (une taxe transport prévue par la loi, assise sur les structures publiques et privées employant au moins 11 salariés).

Les représentants du CDPB* n’ont pas eu de remarque à faire sur les deux premiers projets, allant dans le bon sens (et en phase avec les attentes sociales, exprimées déjà dans les contributions du CDPB). Pour le 3ème sujet découvert dans le détail lors de la séance, le CDPB s’est abstenu dans la mesure où le sujet n’a pas fait l’objet d’un travail préalable au sein de l’association. Les représentants du CDPB ont rappelé qu’ils agissent au nom d’un collectif (les 425 membres!) : donc soit à partir de préconisations déjà formulées ou si des documents envoyés très en amont lui permettent d’y associer ses membres pour porter un point de vue.

*représentants du CDPB présents le 07/04: Martine Bouchet (vice-présidente), Cécile Crouspeyre (citoyenne, co-référente mobilités au CDPB), Malika Cuffaux (citoyenne, co-référente TEE), Peyo Irazu (citoyen, membre commission mobilités)

Pour en savoir sur (cliquez)

Partager ces Articles
Faîtes votre recherche puis appuyez sur "entrée"